Betancourt
.info

Historique (2002 - 2008) 

de la mobilisation pour Ingrid Betancourt et pour les 3000 personnes séquestrées en Colombie

Une des pages du site EducWeb / AlterFocus, créée en mars 2001, a été à l'origine d'un mouvement spontané qui a mobilisé, de 2002 à 2008, plus d'un millier de personnes en Belgique, en France, en Colombie et dans de nombreux autres pays.

 

Cette page s'est très vite transformée en un site web complet (Betancourt.info, rebaptisé en 2008 InfoLibertad) qui a aujourd'hui disparu. 

20191005_115215.png

J'ai essayé de retracer ici l'histoire de ce mouvement, une des premières (peut-être même la première) fois que l'Internet a permis à un tout petit groupe de personnes privées de créer une mobilisation mondiale, en-dehors de toute organisation existante, et à une époque où facebook, tweeter ou autres whatsapp n’existaient pas. 

 

Je voudrais ainsi rendre hommage aux centaines de bénévoles qui ont, pendant de nombreuses années, donné leur temps, leur énergie et souvent leur argent pour se battre, à côté de la Famille d'Ingrid Betancourt, pour les libération des milliers d'otages qui étaient à ce moment détenus alors par le guérilla et par d'autres groupes en Colombie.

Armand

Les Comités I.B.

Créé spontanément dès les premiers jours qui ont suivi l'enlèvement d'Ingrid à partir du site Betancourt.info qui a été notre vecteur principal de communication, ce qui allait devenir le réseau des Comités Ingrid Betancourt s'est développé en Belgique, en France et au Québec, puis s'est très rapidement étendu à un grand nombre d'autres pays. Deux ans après l'enlèvement, on comptait 280 sympathisants dans 39 pays différents.

A l'origine, les "comités" étaient la plupart du temps composés d'une seule personne; nous n'imaginions pas que la situation pourrait durer aussi longtemps, et le mouvement n'avait aucune structure associative formelle. Chacun menait ses actions sur son temps personnel et avec ses propres ressources.

Création du mouvement : de février 2002 à février 2003

 

  • un document rédigé à l'occasion du premier anniversaire de l'enlèvement d'Ingrid. Il retrace l'enchaînement d'événements qui ont marqué le début de notre mouvement en 2002. "

Grâce à l'engagement de tous dans nos campagnes communes, nous avons pu très vite faire connaître à l'opinion publique internationale la situation d'Ingrid et des 3.000 séquestrés de Colombie, et sensibiliser à ce problème les élus locaux et nationaux de nombreux pays démocratiques.

Au fur et à mesure que le mouvement s'est développé, nous avons entamé une refonte basée sur un nombre plus petit de comités plus homogènes. Les comités se sont regroupés géographiquement, et un petit nombre ont créé, en France, des associations de type loi 1901.

En janvier 2005 il est malheureusement apparu que  les perspectives d'une résolution pacifique du problème colombien semblaient s'éloigner plutôt que de se rapprocher, et qu'une structure associative formelle allait être nécessaire pour assurer la continuité de nos campagnes et leur efficacité. Le bureau de coordination des comités a alors pris la décision de se structurer et de créer la "Fédération Internationale des Comités Ingrid Betancourt" (FICIB).

 

La première assemblée générale de la FICIB a eu lieu à Paris le 10 juin 2005 en présence d'Astrid Betancourt, la soeur d'Ingrid. 35 comités de France, de Belgique et d'Irlande y étaient présents ou représentés...

Le 2 juillet 2008, Ingrid Betancourt et 14 autres otages sont libérés dans une opération de l'armée colombienne. Quelques jours plus tard elle arrive en France et c'est la première rencontre, émouvante, avec les comités.

 

Impossible de résumer en quelques lignes les actions menées par les comités. Lisez si vous le désirez le document ci-dessous, réalisé en juillet 2008 pour présenter les comités, leur historique et leurs actions à Ingrid Betancourt, lors d'une réunion avec elle, le 19 juillet 2008.