Conception du projet et du site web 

Armand Burguet 

​Contact : 

migritude@educweb.com

Suivez-nous sur Facebook

Un projet sponsorisé par CEC - ONG. : 

Coopération par l'Education et la Culture

Comprendre la migration

 MIGRATION "Nous ne sommes pas confrontés à une crise migratoire mais à un défi et on n’est pas à la hauteur pour l'instant." 


La Première - RTBF interview de Sotieta Ngo (CIRÉ-asbl) le 20 juin 2018 :

 

 

 

Contrairement aux déclarations des populistes européens, les migrants ne sont pas majoritairement des hommes. Les femmes sont légèrement plus nombreuses, 51% selon les chiffres du HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés de l'O.N.U.).

 

Jane Freedman, sociologue. Propos recueillis par Sylvie Braibant et Laura Mousset
 

 

 

Accueillir ou pas la misère du monde ? 

 

Fatou Diome, femme de lettres franco-sénégalaise, était l'invitée de CSOJ (Ce Soir Ou Jamais) le 24/04/2015 sur france2

Sotieta Ngo directrice du CIRE.jpeg
Jane Freedman.png
Fatou Diome.png

Migritude ?

La migritude concerne tant ceux et celles qui partent, que celles et ceux qui restent, qui accompagnent, qui accueillent.

 

Les femmes en migritude sont alors tant celles qui attendent le mari qui vit dans un autre pays, que celles qui entreprennent seules, parfois avec leur enfant sur le dos, une traversée qu’elles savent potentiellement meurtrière.

 

Ce sont aussi ces femmes qui ont migré et qui aujourd'hui cherchent à vivre leur exil dans la dignité sans renier d’où elles viennent et dans l’espoir que leur présence soit valorisée dans la société d’accueil.

 

Sans oublier celles qui accueillent, accompagnent et n’hésitent pas à mettre leurs vies en danger pour en sauver d’autres, à l’instar de la capitaine de bateau Pia Klemp 

Une femme ?

Pour ce projet, il nous semble important de prêter une attention particulière à la  problématique des femmes en migration, car elle concerne un nombre croissant de personnes. Différents rapports soulignent une augmentation des femmes  : jusqu'à 51% dans les flux migratoires des dernières années.

 

L’immigration des femmes a aujourd'hui un nouveau visage. Il ne s’agit plus tellement de femmes entamant le parcours dans le cadre d’un regroupement familial, mais de celles qui décident de partir seules ou avec leurs enfants à la recherche d’un abri, d’une bonne santé, d’une protection, de liberté, d’émancipation, d’une vie meilleure. 

 

00:00 / 02:07

Ecoutez ce que nous expliquait à ce sujet Sotieta Ngo, directirice à Bruxelles du CIRE (Coordination et Initiatives pour Réfugiés Etrangers), à l'occasion de la Journée mondiale des Réfugiés en juin 2019 :